LE GERPSE

Jean-Luc Souveton a participé au Groupe d’Etude sur les Recherches et les Pratiques Spirituelles Émergentes
qui s’est donné pour objectif de mieux connaître et comprendre « les Recherches et Pratiques Spirituelles Émergentes ».
Il est né de l’intérêt pour les nouvelles quêtes spirituelles dans la société française, et de relations engagées avec celles et ceux qui les vivent.

Le groupe a travaillé sur deux axes :
1) Un état des lieux des recherches et pratiques spirituelles émergentes en France (lieux d’accueil, inventaire des propositions…).
2) Une enquête sociologique permettant de mieux cerner le profil, les motivations, les parcours et les croyances de ces chercheurs de sens.
Pour mener à bien cette enquête, le groupe s’est associé un sociologue, Jean-François BARBIER-BOUVET, docteur en sociologie (École des Hautes Études en
Sciences Sociales), spécialiste des enquêtes sur les pratiques culturelles et spirituelles.
L’enquête est conduite en collaboration avec l’unité mixte de recherche DRES (Droit, Religion, Entreprise et Société, UMR 7354, CNRS – Université de Strasbourg). L’objectif est de faire avancer la connaissance dans ce domaine et d’aider les personnes et institutions concernées par ce phénomène à mieux cerner la réalité de ces recherches et pratiques, la nature de leurs publics, les questions que cela pose.

Le groupe était constitué de 6 membres permanents :
Jean-François BARBIER-BOUVET, sociologue.
Philippe LE VALLOIS, chercheur associé à l’unité mixte de recherche « Droit, Religion, Entreprise et Société » (UMR 7354, CNRS – Université de
Strasbourg). Responsable de l’Observatoire des Nouvelles Croyances auprès
du Conseil épiscopal pour les Relations Interreligieuses et les nouveaux courants religieux.
Jean-Côme RENAUDIN, directeur du Centre culturel et spirituel Forum 104 à Paris.
Valérie VERCHEZER, diplômée en psychologie et travail social, master Sciences-Po Paris. Membre de l’équipe d’animation et du conseil d’administration du Forum 104.
Yvon LE MINCE, spécialiste de l’hindouisme.
Jean-Luc SOUVETON, animateur de sessions d‘ennéagrammme, de jeûne,
d’hypnose Ericksonienne. Délégué au Développement Personnel et aux
Spiritualités hors frontières du diocèse de Saint-Etienne.
et 4 membres associés à la création du GERPSE et/ou à l’élaboration de l’enquête :
Sylvie CHAMPION-MURIT, formatrice en développement personnel. Coresponsable, depuis 1991, du centre de formation les Ateliers de Croissance
Personnelle.
Tanguy CHATEL, docteur en sociologie des religions et de la laïcité (Ecole Pratique des Hautes Études)
Guy LAURENCE, docteur en physique, diplômé de l’ISTR (Institut de Science et Théologie des Religions de Paris).
Kostia de LEUSSE, psychologue clinicien (Ecole des Psychologues Praticiens).


« Quête spirituelle, voies singulières »
Enquête nationale réalisé par le GERPSE sur les démarches spirituelles et les spiritualités émergentes, pilotée par un sociologue et accompagnée par une équipe pluridisciplinaire de spécialistes des nouvelles spiritualités .
Les résultats ont été publiés dans par Jean-François Barbier-Bouvet dans l’ ouvrage :
Les nouveaux aventuriers de la spiritualité : Enquête sur une soif d’aujourd’hui aux éditions Médiaspaul France

Menée par une équipe de sociologues des religions, une grande enquête – jamais réalisée à ce jour – dessine le profil, les pratiques et les attentes des « chercheurs de spiritualité » en France. En quelques décennies, le paysage religieux a considérablement changé. Les processus de
sécularisation, d’individualisation, de pluralisation travaillent la société et toutes les traditions religieuses qui existent en son sein, celles qui sont là de longue date comme les nouvelles venues, brouillant les repères traditionnels. L’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif de près de 6.000 personnes ayant suivi récemment des stages ou des sessions dans les domaines du développement personnel et spirituel. Elles ont répondu à un questionnaire d’une cinquantaine de questions. Cette recherche passionnante et extrêmement riche permet de reconsidérer de manière objective un certain nombre d’idées toutes faites sur les nouvelles démarches de recomposition spirituelle, dont la cohérence et l’exigence se révèlent bien loin du syncrétisme ou du consumérisme qui leur sont souvent associés.
POINTS FORTS
– Plus de 6.000 réponses analysées.
– Une « photographie » unique des « chercheurs spirituels » d’ aujourd’hui.
– Un outil indispensable pour la compréhension de la quête de sens contemporaine.